坂倉準三 JUNZÔ SAKAKURA à la Maison de la culture du Japon

Junzô Sakakura (1901-1969) , architecte japonais et disciple de Le Corbusier dans les années 1930, est à l’initiative du mouvement moderne au Japon. il obtient le Grand prix d’architecture pour la création du Pavillon du Japon à l’Exposition internationale de Paris de 1937, et devient le premier architecte japonais reconnu sur la scène internationale. 

Junzô Sakakura et Le Corbusier

Junzô Sakakura et Le Corbusier

L’architecte de 1931 à 1936, travaille dans l’atelier parisien de Le Corbusier dont il admire le travail. Il découvre les théories corbuséennes, mais aussi celles de Charlotte Perriand et Pierre Jeanneret. Ces cinq années poseront les bases de son travail futur. En 1939, de retour au Japon, Sakakura ouvre son cabinet d’architecture et devient le porte parole de la pensée moderniste tout en l’associant à l’esprit japonais. Junzô Sakakura s’illustre dans la production de logements individuels, bâtiments publics, meubles et projets d’urbanisme. Sa pensée unique devient le lien entre la culture française et la culture japonaise dans le domaine de l’architecture.

Le Pavillon du Japon de l’Exposition internationale, 1937, Paris DESSIN © ARCHIVES NATIONALES

Le Pavillon du Japon de l’Exposition internationale, 1937, Paris DESSIN © ARCHIVES NATIONALES

La Maison de la Culture du Japon à Paris lui rend hommage jusqu’au 8 juillet avec une exposition retraçant son œuvre et sa carrière. Cette exposition a pour fil conducteur les séjours parisiens de l’architecte ce suisera également l’occasion de mettre à l’honneur l’histoire des échanges franco-japonais et le travail des architectes japonais au mouvement moderne.

Réunissant plans, photographies, vidéos, maquettes et quelques pièces de mobilier, le parcours d’exposition présenté à la Maison de la culture du Japon est organisé en quatre sections.

Junzô Sakakura chaise.jpg

Les années 30 à Paris, retrace les années de Sakakura dans la capitale française, son passage dans l’atelier de Le Corbusier et la réalisation de son projet pour le Pavillon du Japon à l’Exposition universelle de 1937.

L’architecture en temps de guerre présente ses réalisations pendant et juste après la seconde guerre mondiale, notamment ses projets de logements et bâtiments préfabriqués qui illustre son inspiration par les théories de Pierre Jeanneret et Jean Prouvé.

Le musée à croissance illimitée, expose des plans et maquettes de bâtiments muséaux conçus selon les principes corbuséens d’un musée extensible, par exemple : le Museum of Modern Art à Kamakura intégrant des éléments de l’architecture japonaise traditionnelle, et le Musée national d’art occidental à Tokyo, conçu en collaboration avec Le Corbusier.

Œuvres emblématiques du paysage urbain japonais, termine la visite, avec un tour d’horizon de ses réalisations majeures dans son pays natal, comme le Stade d’Osaka et la Gare de Shinjuku.

Maison de la culture du Japon à Paris : Salle d’exposition (niveau 2) Entrée libre Mardi-samedi > 12h-20h, Fermé les jours fériés.