Le collectif Kaikai Kiki

Le mouvement Kaikai Kiki a été crée en 2001 par l’artiste Takashi Murakami des cendres de la Hiropon factory. Les objectifs de ce mouvement sont la production et la promotion d’oeuvres d’art, le lancement de jeunes artistes talentueux, l’organisation d’évènements et de projets, et enfin la commercialisation de ses produits. Kaikai Kiki a des bureaux à Tokyo, mais également à New York.

Les travaux du collectif rassemblent des pièces de peinture, de gravure, mais aussi des sculptures. Les peintures mélangent les éléments traditionnels de la composition avec des inspirations de l’univers du manga, le tout avec des couleurs plutôt vives et gaies. Les sculptures quant à elles sont souvent produits à partir de moules polymère renforcé de fibres. Les créatures ainsi produites révèlent un caractère enduit d’humour axé sur une vision provocatrice de l’industrie de la bande-dessinée japonaise.

Takashi Murakami, Flower Matango, 2006

Takashi Murakami, Flower Matango, 2006

Les travaux de collaboration du mouvement Kaikai Kiki sont multiples. Cela a commencé avec Louis Vuitton en 2002 qui cassa la barrière entre le monde de le commerce de luxe et l’art, puis avec Issey Miyake qui a donné lieu à la production de toute une série de vêtements entre 2001 et 2004.

Issey Miyake x Kaikai Kiki

Issey Miyake x Kaikai Kiki

TAKASHI MURAKAMI, Self-portrait of The Distressed Artist, 2000

TAKASHI MURAKAMI, Self-portrait of The Distressed Artist, 2000