Joran Briand / Designer

Joran Briand est un designer français né en 1983 à Vannes. Il a étudié le design à l’ENSAAMA et à l’ENSAD à Paris. En 2007, il  a co-fondé le collectif Trustindesign et réalisé pour Rudy Ricciotti le design des immenses résilles de béton du Mucem à Marseille et du stade Jean-Bouin à Paris.

Stade Jean-Bouin, Paris

Stade Jean-Bouin, Paris

En 2014, il fonde le studio Joran Briand, une agence qui compte aujourd’hui parmi ses clients : Renault, Ligne Roset, Silvera, Première Vision, EnoRoche Bobois ou bien encore la marque française de prêt à porter Cuisse de grenouille. Le Studio Joran Briand a réalisé dernièrement l’architecture intérieure du siège de l’écurie de bateaux de courses Spindrift et le design d’un abribus en fibre naturelle pour JCDecaux.

Studio Joran Briand, Surf Splash, fabriqué par Marc Billion, Pain et fibre de jute

Studio Joran Briand, Surf Splash, fabriqué par Marc Billion, Pain et fibre de jute

Studio Joran Briand, Quiver Mola, fabriqué par Guethary Surfboard, Résine et chêne

Studio Joran Briand, Quiver Mola, fabriqué par Guethary Surfboard, Résine et chêne

En 2015, il remporte le concours du pôle commercial « Steel » à Saint Etienne et conçoit, en exclusivité mondiale, une résille en aluminium extrudé de 35 000 m2.

Par ailleurs, tous les deux ans, le studio Joran Briand part explorer les littoraux du monde entier et les formes de création qui s’y développent. Entre le carnet de voyage et le livre d’art, West is the best – publication du studio – recueille les tendances et les récits de créatifs en prise avec l’océan.

West is the best, volume 2

West is the best, volume 2

Le Studio Joran Briand surfe sur les frontières de l’espace, de l’objet et du graphisme avec une approche transversale et une expertise aboutie. Une conception qui se retrouve dans les créations design de Joran Briand qui, inspiré par sa connaissance profonde de l’architecture, cherche à interroger toutes les dimensions de l’objet, lui imposant un dialogue à une échelle plus vaste, celle de la structure, du bâtiment – de l’espace.

Art Viewing a rencontré le jeune designer.

Qu’est-ce qui t’amène à la forme de tes objets?

L’homme à toujours essayé d’imiter la nature, de comprendre ses règles. Quand on fait du design, on est obligé de composer avec ces règles. J’aime quand une forme est née d’une réflexion sur les contraintes que nous imposent la nature et sa matière. J’aime faire parler les matériaux en allant à l’essentiel, à l’évidence. J’essai “d’éroder” les objets.

Studio Joran Briand, Vase Acropora, Marbre et laiton

Studio Joran Briand, Vase Acropora, Marbre et laiton

Studio Joran Briand, Bougeoir Balance, Basalte pigmenté et laiton laqué

Studio Joran Briand, Bougeoir Balance, Basalte pigmenté et laiton laqué

Quelles sont tes inspirations?

La Mer est mon catalyseur créatif. Ces instants méditatifs face à l’horizon me procurent un bien-être total, cela me reconnecte avec la réalité. Je partage donc mon temps entre Paris et Quiberon en Bretagne. Endroit où j’aime pratiquer mon autre passion, le Surf.

Tellement accro à cette discipline aquatique que j’ai réalisé l’année dernière le projet “West is the best” Californie, des films et un livre racontant mon voyage, celui d’un designer passionné de surf parti à la rencontre de créateurs californiens (artistes, photographes, designers…) qui ont choisi de vivre près de l’océan et de l’utiliser comme une source d’inspiration majeure.

Cette année, West is the best 2 traversera l’atlantique pour connaître la France. Je vais poursuivre mon voyage en interrogeant des artistes autour du fantasme du surf. Afin de répondre à ces questions : Comment fantasment-ils cette quête de la vague ? Comment passent-ils de l’atelier à l’excursion vers le littoral ? Comment trouvent-ils leur équilibre entre ces deux passions ?

Quelle est l’oeuvre de design que tu admires le plus?

Une Citroën SM Break, pour rouler avec élégance entre Paris et la côte ouest.

Quel est le type d’objets sur lequel tu aimes travailler?

Je n’ai pas d’objets favoris, j’aime me confronter à des choses nouvelles. J’aime travailler sur différents niveaux d’échelles et sur différents mediums. C’est cette approche généraliste qui m’intéresse dans mon métier.

Quels sont tes designers référents?

Les frères Bourroullec et Antoine Boudin, ils sont aussi passionnés par la matière et la fabrication contextuelle. Passionnés de mer également, j’ai pu les rencontrer durant mes pérégrinations pour la réalisation du second livre West is the best 2. J’aime Antoine Boudin car ce designer a su résister à l’attraction parisienne. Il vit et travaille au bord de l’eau… J’aime les frères Bourroullec car ils ont réussi à amener une vraie poésie dans leur discipline. D’ailleurs, ils expliquent très bien cela dans le prochain West is the best 2, France…

Ton mouvement historique de design?

La philosophie du Bauhaus continue à m’inspirer. Le fonctionnalisme, la simplicité des lignes, l’intelligence de la fabrication, la réhabilitation du travail manuel, effacer les frontières entre art et artisanat… continuent à m’inspirer. Certes, nous avons de nouveau outils, de nouveau matériaux en notre possession, mais ces objectifs restent pour moi les mêmes.

Quels sont tes matériaux préférés?

Je n’en ai pas. Je suis fasciné par les savoir-faire. J’aime travailler avec des artisans ou des industriels qui maitrisent une pratique. Je tente de la comprendre et de me l’approprier pendant un instant afin de l’appliquer sur un objet ou une architecture. Comme un enfant, j’essai de traduire cet émerveillement face au nouveau, face à la rencontre.

La couleur qui t’anime?

Le bleu m’évoque tout de suite l’eau, l’océan, l’immersion, et m’apporte ce côté apaisant. Je l’utilise souvent. C’est une couleur avec laquelle je suis à l’aise car cette couleur est souvent associée à mes souvenirs d’enfance.

Studio Joran Briand

Studio Joran Briand